Photo : Source inconnue
Retour

Une exposition agricole à Saint-Bruno

Patrimoine immatériel

L’exposition agricole a contribué au rayonnement et à la notoriété de l’agriculture à Saint-Bruno-de-Montarville. C’est dans ce cadre que les courses de chevaux se déroulent, taillant leur place dans l’imaginaire collectif montarvillois.

C’est en 1834 que les agriculteurs peuvent former eux-mêmes, dans chacun des comtés, leur propre société d’agriculture locale, à la source des coopératives agricoles contemporaines. Les sociétés d’agriculture sont notamment responsables de l’organisation de concours et d’expositions agricoles.

Les expositions agricoles sont l’occasion d’introduire de nouveaux grains, d’échanger et d’exposer des animaux et de faire la promotion des instruments dernier cri, et ce, au bénéfice de leurs membres et plus largement pour le développement du monde agricole. Le volet exposition et concours s’élargit en 1858 aux chevaux puis intègre progressivement d’autres animaux de ferme.

En 1908, les agriculteurs de la Ville de Saint-Bruno se joignent à ceux de plusieurs municipalités montérégiennes afin de fonder la Société d’agriculture du comté de Chambly. La Société d’agriculture du comté de Chambly organise dès sa fondation une exposition agricole annuelle sur un terrain de Saint-Bruno près des rues actuelles : Beaubien, Pease et Benoit, à proximité de l’ancienne gare.

La participation des chevaux aux compétitions et concours primant leur apparence et leur conformité en regard des critères de beauté en vogue connaît un succès instantané à travers la population. Afin de vanter les qualités équines, on ajoute aux expositions et concours des courses de chevaux. Plusieurs sites d’expositions agricoles, dont celui de Saint-Bruno, se dotent alors d’une piste de course. Les familles Jetté et Grisé, spécialisées dans l’élevage de chevaux de race pure à Saint-Bruno, s’illustrent d’ailleurs dans ces courses ainsi que dans les concours. À l’époque, le cheval est non seulement le moyen de transport le plus commun, mais il est aussi utilisé pour le travail agricole.

L’exposition agricole est un véritable lieu de rassemblement pour la population. Plusieurs journaux de l’époque en annoncent la tenue dans des feuillets publicitaires et en font aussi un sujet d’actualité à travers des articles relatant les hauts faits des expositions. De plus, celles-ci s’arriment à une gamme d’activités familiales, puisqu’on y retrouve parfois des manèges ou un cirque ambulant.

En 1960, l’ancien site de l’exposition agricole de la Société d’agriculture du comté de Chambly à Saint-Bruno emprunte une nouvelle forme : on y ouvre des rues, puis on y bâtit des résidences unifamiliales. Malgré tout, la place des chevaux à Saint-Bruno reste encore vivante alors qu’on retrouve toujours des ranchs, notamment, sur le Grand Boulevard Ouest.

Bibliographie

Le Canada français, 15 août 1946. Exposition annuelle du comté de Chambly. En ligne. https://news.google.com/newspapers?nid=804&dat=19460815&id=PtcqAAAAIBAJ&sjid=jlYDAAAAIBAJ&pg=6821,2289003&hl=fr

Richard Robert, 2012. L’exposition agricole et alimentaire de Saint-Hyacinthe, 1837-2012. En ligne. http ://www.expo-agricole.com/medias/doc/pdf/2017/album_expo_sh_175e.pdf

Société d’histoire de Montarville. Découvrez votre rue. En ligne. https://www.shmontarville.org/decouvrirvotrerue/

Dans la même catégorie

L’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA)

Voir la fiche

Saint-Bruno et la passion des chevaux

Voir la fiche

Les Frères de Saint-Gabriel

Voir la fiche