Photo : Ski Saint-Bruno
Retour

Pratique du ski et la famille Dulude

Patrimoine immatériel

C’est grâce à la visionnaire famille Dulude que, depuis 1964, on peut s’adonner en famille à la pratique du ski alpin sur le mont Saint-Bruno.

Il est impossible de parler de ski à Saint-Bruno-de-Montarville sans évoquer la famille Dulude, l’une des plus vieilles familles de la ville. Ayant l’esprit entrepreneurial fort développé, ses membres sont reconnus dans la communauté, puisqu’ils sont au cœur du développement de plusieurs entreprises montarvilloises : carrière, bétonnière, mont de ski et autres.

C’est en 1964 que l’idée d’ouvrir un centre de ski commence à germer. Il faut préciser que les jeunes de Saint-Bruno pratiquent déjà couramment le ski comme loisir d’hiver. On les voit munis de skis servant à la fois de ski de fond et de ski alpin, en train de gravir le mont Saint-Bruno pour ensuite glisser entre les arbres. Des pistes privées sont aménagées par les résidents de la montagne. Cependant, le tout se fait dans l’illégalité, et les familles propriétaires embauchent des gardiens pour surveiller, entre autres, la pratique de l’activité hivernale en vogue.

L’idée de développer la pratique du ski de façon plus formelle fait son chemin chez les frères Pierre et Marcel Dulude. Flairant le potentiel extraordinaire de développement dans la région, c’est en catimini qu’ils achètent peu à peu certains terrains stratégiques afin de mettre leur plan à exécution.

Néophytes dans le domaine, la compétition s’avère féroce. De plus, les frères Dulude se heurtent aux considérations des citoyens : la montagne est trop petite, il y a peu de neige, la population est insuffisante… Alors que tout est fin prêt pour l’ouverture, soit le chalet terminé, les pentes déboisées, le personnel de l’école de ski engagé, le remonte-pente fonctionnel, voilà que la neige se fait attendre. Finalement, le premier hiver se conclut avec une seule fin de semaine de ski. Il pleut sans cesse, même à l’ouverture officielle, le 27 janvier 1965, lorsque le ministre Pierre Laporte et le maire Gérard Filion inaugurent le remonte-pente.

Les années d’exploitation du centre de ski sont parsemées d’anecdotes et de défis en tout genre : années financières désastreuses, chalet de ski détruit par un incendie, projet d’expansion, bris du remonte-pente, etc. Bon an, mal an, les frères Dulude n’ont pas froid aux yeux et veillent à la gestion du centre. C’est finalement de façon spontanée qu’ils vendent le centre de ski en 1986.

En 1979, la Chambre de commerce de Saint-Bruno attribue le titre d’homme d’affaires de l’année au père Ernest Dulude et à ses fils Pierre et Marcel pour l’ensemble de leur contribution à la Ville de Saint-Bruno. L’héritage laissé à la Ville est encore palpable, puisque la pratique familiale du ski alpin est bien ancrée à Saint-Bruno. En effet, Ski Saint-Bruno opère aujourd’hui une école de ski parmi les plus importantes au Québec et reçoit plus de 30 000 apprentis skieurs chaque année.

Bibliographie

Dulude, Pierre, 2009. Ma vie à Saint-Bruno.

Dans la même catégorie

L’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA)

Voir la fiche

L’ancien maire Gérard Filion

Voir la fiche

Les serres Mount Bruno Floral

Voir la fiche