Photo : Michel Duret, Club photo Évasion.
Retour

Le ruisseau du Moulin

Patrimoine naturel

Une partie de cache-cache avec un ruisseau urbain

Le ruisseau du Moulin prend sa source dans le lac du même nom sur le mont Saint-Bruno et se jette, quatre kilomètres plus loin, dans le ruisseau Massé, principal tributaire de la rivière L’Acadie. Bon an, mal an, il draine une bonne partie des précipitations qui tombent sur la montagne et ses lacs. Toute une faune y trouve refuge et nourriture : petits poissons, tortues, loutres, grenouilles, oiseaux aquatiques. Il constitue le seul corridor direct entre les lacs et la plaine et participe pleinement à la dynamique de l’écosystème du corridor forestier du Mont-Saint-Bruno.

Parmi nos ruisseaux, le ruisseau du Moulin est le plus urbanisé. Souvent canalisé et enfoui, il présente des obstacles à la mobilité de la faune, conséquences de nouveaux lotissements résidentiels des dernières décennies.

Suivez son parcours en cache-cache et repérez les endroits où le promeneur peut le découvrir.

Après sa sortie en cascades du lac du Moulin, le ruisseau déroule paisiblement ses méandres dans la réserve naturelle du Boisé-Tailhandier, un écrin naturel protégé à perpétuité où il est possible de l’apprécier en toute sérénité. Dans cette petite vallée creusée par le passage de l’eau, il régule les variations saisonnières de son débit en inondant périodiquement ses berges. Remarquez ses plages de sable, vestiges de la mer de Champlain, sous la canopée d’arbres majestueux.

Place de Grosbois, une fontaine fait entendre son clapotis et oxygène ainsi un bassin tranquille et ombragé, qui se mue en un véritable havre de paix et de fraîcheur.

Retournez-vous et regardez-le dévaler en cascades vers les jardins privés, pour le plus grand plaisir des riverains.

Le ruisseau du Moulin réapparaît dans le parc du Ruisseau où les enfants explorent la magie cent fois renouvelée de l’eau. L’aménagement d’un sentier boisé permet aux utilisateurs de l’accompagner jusqu’au lac du Village, lieu privilégié de promenades et de festivités, devenu un symbole fort de l’appartenance des Montarvillois à leur ville.

Dans sa descente, le ruisseau s’enfouit sous le parc de la Coulée, et murmure sous les pieds pour qui sait l’entendre. Tendez l’oreille près du chalet…

Poursuivant son cours dans les jardins résidentiels, il traverse finalement la route 116 pour baigner le boisé Sabourin. Depuis le petit pont sur le Grand Boulevard, voyez-le  joindre ses eaux claires à celles du ruisseau Massé.

Source : Fondation du Mont-Saint-Bruno

Dans la même catégorie

Les lacs de la montagne

Voir la fiche

La pruche du Canada : un géant du mont Saint-Bruno

Voir la fiche

Le ruisseau Massé

Voir la fiche