Photo : L'Enclume
Retour

La maison de tradition québécoise

Patrimoine bâti

Contribuant à l’intérêt du chemin De La Rabastalière, cette maison villageoise se classe parmi les belles maisons anciennes de Saint-Bruno et témoigne de l’évolution des techniques de construction.

Au nombre des plus anciens rangs de Saint-Bruno, le chemin De La Rabastalière figure aussi parmi les rues les plus intéressantes sur le plan architectural et historique. 

Anciennement appelé « le rang no 3 », ce chemin prend au 19e siècle le nom de « De La Rabastalière », rabastalière signifiant « chemin qui mène à la montagne ». Ce tracé fondateur permet de découvrir de la route 116 jusqu’au parc du Mont-Saint-Bruno, plusieurs maisons d’intérêt qui témoignent de l’évolution de l’architecture résidentielle de la ville.

Parmi les maisons d’intérêt, mentionnons celle située au 106, chemin De La Rabastalière Ouest. Construite entre 1840 et 1860, cette maison a abrité le premier bureau de poste de Saint-Bruno. Elle représente bien l’architecture résidentielle de son époque de construction. Il s’agit d’une architecture villageoise québécoise.

La maison villageoise québécoise témoigne de l’adaptation de la maison d’inspiration française plus ancienne, dont on peut voir un bel exemple sur la montée Sabourin. Elle constitue en fait une adaptation de l’architecture aux besoins et au climat québécois. Par exemple, à la différence de la maison d’inspiration française, le toit de la maison québécoise est retroussé et se prolonge à l’extérieur du plan du bâtiment. Ces adaptations visaient notamment à mieux répondre aux réalités hivernales, en particulier la neige. Elles permettaient de dégager plus facilement la neige du seuil de la maison.

Avec son revêtement de brique, son toit à deux versants en tôle à baguettes, ses fondations en pierre, ainsi que ses ouvertures traditionnelles en bois, cette maison présente en outre une excellente authenticité. À noter qu’on retrouve aussi sur cette propriété une maison en fond de parcelle et un hangar en planches qui rappellent l’ancienneté de ce secteur de la ville.

Contribuant à l’intérêt du chemin De La Rabastalière, cette maison villageoise, reconnaissable par sa couleur rouge, se classe parmi les belles maisons anciennes de Saint-Bruno.

Bibliographie

Société d’histoire de Montarville, 1998. Circuit patrimonial Montarvillois. Saint-Bruno-de-Montarville. Bibliothèque nationale du Québec

Patri-Arch, 2016. 106, rue De la Rabastalière, Fiche tirée de la base de données patrimoniales de la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville.

Dans la même catégorie

L’église Saint-Bruno

Voir la fiche

La maison Jetté

Voir la fiche

Le Séminaire Sainte-Trinité

Voir la fiche