Photo : Bryan S. Osborne
Retour

La tourbière de Saint-Bruno

Patrimoine naturel

Récemment intégrée au parc national du Mont-Saint-Bruno, la tourbière de Saint-Bruno forme un écosystème rare et fragile et constitue la plus grande tourbière de la Montérégie.

La tourbière de Saint-Bruno, aussi appelée tourbière du rang des Vingt-Cinq, est située à l’intersection des autoroutes 20 et 30. Une partie de cette dernière a été intégrée en 2012 au territoire du parc national du Mont-Saint-Bruno.

On distingue deux groupes de tourbières au Québec : les tourbières ombrotrophes, et les tourbières minérotrophes. La tourbière minérotrophe absorbe non seulement les précipitations atmosphériques, mais aussi les eaux de ruissellement ayant été en contact avec les sols minéraux avoisinants, ce qui en enrichit la composition. Comme elle est plus riche en éléments nutritifs que la tourbière ombrotrophe, on y retrouve un plus grand nombre d’espèces de plantes : mousses, plantes herbacées, arbustes, arbres. Le parc national du Mont-Saint-Bruno comprend une tourbière minérotrophe au pourtour du lac des Atocas.

Quant à la tourbière ombrotrophe, elle est alimentée en eau uniquement par les précipitations atmosphériques, ce qui la rend plus pauvre en éléments nutritifs. Ce milieu de vie convient cependant à plusieurs espèces acidophiles qui y poussent. On retrouve les tourbières ombrotrophes particulièrement dans les régions du Lac-Saint-Jean, de la Baie-James et de la Côte-Nord.

D’une superficie de 19 hectares, la tourbière ombrotrophe de Saint-Bruno est dominée par le rhododendron du Canada (Rhododendron canadense), espèce qui est répartie de façon presque uniforme dans la partie centrale de la tourbière. Lorsque cette espèce de rhododendron est en fleurs, fin mai, ses fleurs roses donnent au site une apparence des plus majestueuses. Les espèces qui accompagnent fréquemment les rhododendrons du Canada dans ce type de tourbière sont l’airelle en corymbe, connue aussi comme la myrtille d’Amérique, et l’aronia noir. Ces deux espèces arbustives ont en commun la production de petits fruits délicieux qui attirent les oiseaux. Le pourtour de cette tourbière est dominé par une forêt mixte, composée principalement de bouleaux gris, de peupliers faux-trembles et agrémentée par quelques pins blancs et mélèzes.

Bibliographie

Ministère du Développement Durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. La tourbière : un écosystème à sauvegarder. En ligne. http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/jeunesse/chronique/2002/0209_tourbiere.htm

SÉPAQ. Un gain important au Mont-Saint-Bruno. En ligne. https ://www.sepaq.com/parcs-quebec/blogue/article.dot?id=ad369f49-7203-4342-8cfd-fe647a6dd0ff

 

Dans la même catégorie

Le ruisseau Massé

Voir la fiche

Le lac du Village

Voir la fiche

Les lacs de la montagne

Voir la fiche